Carton à dessin…feuille76

Reparti pour le croquis du mois?

Go ! Go ! Go, Johnny, go !…Johnny B. Goode* ….*Chuck Berry

Ça swingue… ce croquis non?

Un indice ou pas ?  … De sacrées hiéroglyphes qui datent de…allez faciiiiiiiiiiiiiiile.

Mais non ce n’est pas une pyramide  !…. Nous parlons bien d’un bâtiment.

croquis76suntrap-fp

Qui est l’auteur de ce dessin et de quel bâtiment s’agit-il?

*la série « carton à dessin…feuille » se présente comme un quiz. Trouver quel est le bâtiment dessiné construit et celui qui se cache derrière le dessin. Le dessin est la première communication  de la réalisation future. L’architecte exprime en quelques traits les intentions fortes qu’il va exprimer dans le projet.

Réponse : 

Il s’agit de la cathédrale Notre Dame de Créteil conçue et réalisée par Architecture Studio de 2009 à 2015.

cro76-16suntrap-fp

Le dessin représente deux coques qui se rejoignent comme des mains en prière. Ce magnifique bâtiment en bois est le résultat du programme de transformation de l’église existante.

La cathédrale de Créteil a été édifiée en 1976/78 par l’architecte Charles Gustave Stoskopf,  grand prix de Rome. Selon la théologie de « l’enfouissement », le bâtiment d’origine de forme basse était modeste, presque invisible derrière les platanes qui clôturaient son parvis.

En 2009, à l’initiative de Mgr Santier, l’association diocésaine de Créteil appuyée par les chantiers du Cardinal fait le choix d’un ambitieux projet de déploiement de la Cathédrale de Créteil.

Le programme propose de doubler la capacité de la cathédrale et de lui donner une visibilité dans la ville. La requalification se fera sur l’emprise du plan initial qui a la forme symbolique du poisson.

Contexte

Le site est difficile. Le bâtiment existant est implanté au milieu d’immeubles objets des années 70 aux lignes verticales affirmées. Il se déploie dans une volumétrie horizontale. Seule verticale de l’ensemble, le clocher, matérialisé par une structure en métal, s’élève modestement sur l’environnement. La vue sur l’édifice depuis l’avenue du Général de Gaule est cachée derrière un rideau de platanes.

Visibilité et ampleur

Du bâtiment d’origine sont conservés le bâtiment d’entrée et le parvis qui est dégagé de ses platanes.

cro76-8suntrap-fp
©Fab Ponsolle- Suntrap

Le clocher quand a lui, est remplacé par un cône recouvert de bois de 45 m qui rivalise de hauteur et de plastique avec les immeubles avoisinants. La sculpture conique aux trois cavités en forme de losange logent les cloches et fait figure de totem signal dans la ville…(NDR : à moins que l’image forte des coques en bois de l’église l’ait supplanté)

cro76-3suntrap-fp
©Fab Ponsolle- Suntrap

Sur le parvis, le bâtiment de l’entrée a été reconstruit selon le modèle initial. Il confirme l’horizontalité dans un environnement fait de verticales affirmées par les immeubles voisins. C’est un espace de liaison, entre l’église et les autres activités du diocèse.

cro76-1suntrap-fp
©Fab Ponsolle- Suntrap

Un bel éclairage zénithal accompagne et signale l’accès au volume de la cathédrale.

Le changement vient du traitement de la nef.

La cathédrale se gonfle de courbes pour contre balancer cet univers orthogonal et s’affirmer d’une proposition ronde, nouvelle ligne pour ce site, après l’horizontale et la verticale. Cette architecture organique est comme une graine protectrice pour la communauté au milieu de l’architecture rationnelle des années 70.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A l’intérieur, une géométrie d’arcs constituent la nef. Deux coques en bois faites d’arcs de bois en lamellé collé croisent un arc transparent, magnifiant la lumière naturelle. L’arc de vitraux capte la lumière et fait varier les couleurs du bois suivant le temps et l’heure du jour. Cet arc réalisé par P et L Zembock est axé d’est en ouest. Il signale le lieu par la diffusion de sa lumière intérieure, la nuit

La Nef s’élève à plus de 20 m au niveau de l’autel, libérant le sol de tout élément de structure. Cette nouvelle hauteur a permis de loger un autre arc, celui des tribunes afin d’augmenter la capacité d’accueil de l’église.

les matériaux

Les matériaux d’origine étaient le béton et l’acier, toujours présents dans le bâtiment d’entrée.

Le temps est au durable,  le bois est le matériau de la partie nouvelle. Le chantier de mise en place de la charpente a ressemblé à ce jeu de carte : le château de carte.  Chaque arc est la pièce qui maintient la suivante. Chaque arc porte et se maintient sur son homologue. Pour liaisonner le tout, à la différence du château de carte, un élément de contreventement est prévu. Le bois est pré-traité en finition grisé afin d’anticiper le changement de couleur du bois du à l’air et aux intempéries qui peut s’avérer non uniforme dans le temps.

L’agence Architecture Studio

Créée à Paris en 73, son premier bâtiment emblématique avec J Nouvel, inauguré en 1987 est l’Institut du monde arabe  à Paris.

Cette importante structure d’architecture regroupe 12 associés et fait partie du top 200 des agences françaises d’architecture (article D’A 2012).

Elle est implantée à Paris, Venise, Shanghai, Bejing, Saint Petersbourg et comprend 200 architectes, urbanistes, designers, paysagistes et architectes d’intérieurs de 25 nationalités différentes.

La liste est longue de bâtiments prestigieux réalisés en France et à l’étranger…

Plus d’infos

Le site de la Cathédrale…ICI

Le site de l’agence Architecture Studio … LA

 

 

Publicités
Carton à dessin…feuille76

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s