Carton à dessin…feuille75

La rentrée ?… fait!

Place au croquis de septembre …

Un jeu de construction? Ou une construction en forme de jeu?

suntrap75s@FP

Qui est l’auteur de ce dessin et de quel bâtiment s’agit-il?

*la série « carton à dessin…feuille » se présente comme un quiz. Trouver quel est le bâtiment dessiné construit et celui qui se cache derrière le dessin. Le dessin est la première communication  de la réalisation future. L’architecte exprime en quelques traits les intentions fortes qu’il va exprimer dans le projet.

Réponse : 

Il s’agit de la maison réalisée par Ettore Sottsass pour son ami marchand d’art Daniel Wolf, à Ridgway, Colorado (1987 – 1989)

E Sottsass dans cette maison applique ses jeux de matière, de formes simples et de couleurs qu’il utilisait à la même époque dans le groupe Memphis pour la création des objets, des meubles.

« Ses croquis comme ses créations sont des variations subtiles et méthodiques où il met en place des assemblages infinis à la recherche de la tension la plus juste entre les éléments. »

La plupart des dessins de Sottsass montrent des espaces très ouverts laissant rentrer une quantité généreuse de lumière naturelle, tout en préservant l’intimité dans chaque espace.

«Les couleurs qu’il choisissait pour la partie inférieure du bâtiment étaient de tons neutres subtils et se fondaient avec l’ environnement. Par ailleurs, celles qu’il a utilisé dans les parties les plus élevées deviennent de plus en plus dynamique – rouge, noir et vert et jaune citron – donnant l’impression, à distance, d’une collection de formes géométriques flottantes dans le paysage « .

Ettore Sottsass

« Je suis architecte mais je fais surtout du design »

Né en 1917 en Autriche, il obtient son diplôme  d’architecte en 1939 au Politecnico de Turin . Après un début avec son père architecte ancien élève d’Otto Wagner, il décide de fonder son agence de design en 1947.  E. Sottsass est le créateur prolifique au moyen d’expression étendu : photographie, peinture, sculpture, design, écriture et architecte. Il teste les matières, les échelles,…

En 56, la rencontre avec Adriano Olivetti marque le début d’une longue collaboration avec l’entreprise et ce jusqu’en 1980.

Deux voyages ont particulièrement marqué sa vie, l’Inde en 1961 et les USA en 1962. Durant son séjour aux USA, en Californie, il découvre le Pop art et rencontre les artistes et poétes  de la Beat génération par l’intermédiaire de sa femme. Ces deux voyages auront pour conséquence la prise de conscience de l’aspect social et politique dans la production des objets et du design.

Il a fait partie de plusieurs groupes  Anti-design, Alchimya en 1979 et en 1981, il fonde le groupe Memphis.

« Memphis allait donner une résonance internationale au Nouveau design italien…les objets Memphis, produits en séries limitées, cherchent à fuir la banalité du quotidien. Ils deviennent rapidement le symbole visible d’un nouveau style de vie cependant réservé à une élite. Fer de lance du Nuovo design, ce groupe marque durablement les esprits et l’univers de la mode, du graphisme et de la publicité. »  Extrait Centre Pompidou E. Sottsass 

Parallèlement, il crée son agence avec Marco Zanini et Aldo Cibic où il réalise des projets d’architectures; maisons, magasins…et de design sous le nom de Sottsass Associati.

« l’élément le plus important de l’approche de Sottsass dans l’acte de conception est l’expérience physique et psychologique de l’utilisateur potentiel – ses sentiments, ses réactions, et ses relations avec les objets de la culture moderne ».

Quelques réalisations :

« Toutes mes créations ressemblent à des petites architectures. »

En 60, il crée des bijoux et travaille sur la petite échelle et les assemblages de matières : ivoire, de corail, de quartz, d’ébène, de lapis-lazuli et même de plexiglas, or.

Puis avec la céramique et le verre, il aborde l’échelle de l’objet décoratif et utile

carlton, 1981 – memphis

« pour Sottsass, il n’y a pas de différence entre petits objets ou grandes architectures »

Il remet au gout du jour l’ornement banni par A Loos  et le meuble est l’occasion pour lui d’un exercice d’architecture.

valentine, 1969 – typewriter, olivetti

En 64, il invente la machine a écrire Valentine pour Olivetti et sa couleur rouge est une révolution…

 « afin de ne pas rappeler à quiconque les heures de travail monotones, mais plutôt d’être un compagnon pour les poètes amateurs des dimanches calmes ou proposer un objet très coloré mis sur une table dans un studio. 

Plus d’infos

Le groupe Memphis …ICI

Ettore Sottsass, un doc par le centre Pompidou suite à l’expo de 2008-2009 ….LA

Un essai de Ettore Sottsass…ICI

 

Publicités
Carton à dessin…feuille75

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s