1er Concours habitat urgence de la Fondation des Amis de Médecins du Monde

La toute jeune fondation des amis de Médecins du Monde a lancé en septembre 2015 son premier concours architecture et design sur le thème de l’hébergement des personnes sans logement… des personnes en transit suite aux bouleversements de toute sorte, personnels, climatiques, pays d’origine en conflit…

L’arrivée récente des populations fuyant les conflits dans leurs pays qui fait la une de l’actualité depuis plusieurs mois repose la question des solutions à apporter en matière d’hébergement pour accueillir les vagues  d’afflux en masse de population déracinée.

Médecins du Monde ONG partie présente sur le sujet lance par le biais de sa fondation une unité de recherche et de réflexion sur les modes d’habiter temporaire en proposant avec ce concours un moyen d’ « encourager l’émergence et le développement de nouvelles idées pour répondre aux problématiques de grande précarité et de non-logement, facteurs de dégradation de la santé des personnes les plus vulnérables. » 

Le Concours… architecture et design

L’objectif du concours était de « répondre au non-logement par un habitat durable, adaptable, transportable et recyclable. » et ainsi de réactiver « une réflexion sur la précarité, l’intégration en société et la durabilité  » à la lumière des connaissances actuelles et de l’évolution des nouvelles migrations politiques, climatiques…

Le concours s’adressait aux étudiants français et anglais d’école d’architecture et de design et leur demandait de : « proposer un module de vie, sans limite de contexte géographique, climatique, politique, socio-culturel…., incluant une réflexion autour des personnes sans logement et devant s’inscrire dans une durabilité sociale et environnementale. »

Présidé par sir Richard Rogers, il s’est déroulé en 2 temps.  La présélection clôturant la première phase a eu lieu en novembre dernier.  Le jury a dû trancher sur les 115 projets reçus sur lesquels  226 étudiants avaient planché pendant 2 mois et a retenu 10 finalistes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est lors de la remise des prix fin janvier dernier que j’ai eu l’occasion de rencontrer quelques-uns de ces étudiants et ai décidé d’en savoir plus sur eux et sur ce concours.

ENSEMBLE
les lauréats et sir Richard Rogers au centre photo Valentina Cugusi

 

le Hive Module d’Héloise Fontaine : projet lauréat

 le Hive Module

Hive signifie ruche en anglais un concept qui s’adresse aussi bien à l’individu qu’au groupe avec ce petit quelque chose de pérenne. Car lorsqu’un essaim d’abeille est détruit, les abeilles le reconstruisent tout de suite.

Hive Module
Hive Module © Heloise Fontaine photo Valentina Cugusi

 

« C’est un module capable de ré- organiser une ville éphémère à plusieurs reprises comme une ruche sait le faire » H. Fontaine

Le module fabrique l’ensemble, s’agglomère et forme le groupe. La ville, le quartier, le village sont reconstruits, le groupe est reconstitué.

Le Hive dans sa matérialité veut répondre aux besoins d’abri que propose l’habitat mais aussi offre de retrouver le lien avec l’autre en recréant l’espace social.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

« L’abri est une seconde peau, les protégeant de l’extérieur et de ses dangers. » H. Fontaine

Le module est réalisé en bois pour la structure et en toile pour la seconde peau. De forme hexagonale, il se plie comme un parasol et se met dans une boite juste pour aller au bout du monde ou pas. Il peut s’associer avec d’autres Hive ou rester dissocié comme un individu qui s’intègre au groupe ou veut rester à l’écart.

Le Hive fait penser au système utilisé par certaines  populations nomades qui plie et déplie leur habitat au fil de leurs parcours à travers le territoire : la yourte mongole, la tente bédouine, le chapiteau de cirque, … Il prend des allures stylisées pour mieux proposer des possibilités d’associations, à l’image d’un village africain autour d’un espace collectif.  Des interstices peuvent être aménagées avec ses possibilités d’associations afin de créer des lieux où le collectif peut s’exprimer.

Le point central du Hive regroupe les services. Les « façades » en pourtour sont libres de pouvoir disparaitre pour agrandir l’espace ou le partager avec les autres.

La maquette est démontable et articulée. Elle a été réalisée par l’intéressée avec l’aide de son ami et du père de son ami. Elle a pour l’occasion appris le maniement de l’imprimante 3D.

Portrait

Héloïse Fontaine est étudiante en 3ème année à l’école supérieure d’architecture de Paris Val de Seine. Et elle n’aurait jamais cru gagner le concours… elle le dit elle-même …sa maquette ne ressemblait pas du tout aux autres projets ! 

Déjà sensibilisée au problématique des mal-logés par son parcours personnel, elle décide de s’inscrire au concours convaincue par une amie qui travaille dans le secteur social.

Après avoir passé les premiers temps en recherches livresques et sur internet pour s’approprier le sujet,  la voilà partie à la recherche de solutions pour mettre au point ses idées.

« Quand je ne trouvais pas la solution, j’allais demander à des professionnels et tout le monde m’a soutenu » H. Fontaine

Elle contacte les artisans pour trouver des solutions et ses nouvelles rencontres se passionnent avec elle pour le projet. Tout le monde lui apporte soutiens et encouragements nécessaires lorsque les doutes et les obstacles surgissent.

Le après concours …« Le but n’est pas seulement le but, Mais le chemin qui y conduit. » Lao Tseu

Lorsque j’ai demandé à Héloïse Fontaine quel était le motif de joie, de fierté pour elle dans ce concours en faisant abstraction du prix. Elle m’a répondu que c’était d’avoir réussi à aller  jusqu’au bout malgré les doutes et les obstacles.

« J’ai failli abandonner plusieurs fois. Je ne pensais pas aller jusqu’au bout, j’étais en plein examen et j’ai eu des problèmes de santé…j’ai été soutenu par mon copain. »

Mais pas que…Elle est heureuse  « d’avoir rencontré tous ces corps de métier qui m’ont apporté beaucoup… rencontrer des gens et  voir l’intérêt qu’ils portaient…ils soutenaient le projet…Tout le monde s’est mis à participer car ils étaient portés par le projet. »

Si vous aviez eu plus de temps qu’auriez vous rajouté à votre projet?  …

« J’aurais aimé avoir un témoignage des immigrés… »et « J’aurais aimé approfondir le projet…Pousser sur la faisabilité du projet… Dans mes recherches j’ai poussé plus loin que dans le rendu même. Je n’ai pas pu tout mettre. Mes carnets de recherche et de croquis et tout ce que j’ai vécu tout au long de la recherche était plus riche que les planches mêmes. » 

Et aujourd’hui quels projets pour le Hive?

Le Hive module se concrétisera-t-il?  A la suite de ce prix, elle est mise en contact avec des ingénieurs, des structures qui veulent réaliser le projet.

En attendant, Héloïse poursuit ses études et vient de débuter son stage en agence…

la Maille House du collectif de Toulouse – 2ème prix

La Maille House

L’abri est prévu pour une personne seule. Il se présente sous la forme d’un cube en bois de 3m de dimension fait d’un maillage sur toute sa surface. Ce réseau dessine un ensemble de carrés de 1m dont l’association forme un cube ou un parallélépipède suivant l’extension voulue par le nombre d’occupants.

Maille House
Maille House © collectif Maille House photo Valentina Cugusi

La maille house est plus qu’un abri, c’est comme son nom l’indique : une maison. Solide, transportable, elle a tout le confort en modèle réduit d’une maison.  Elle s’adapte au nombre des occupants en s’agrandissant. Son association avec les autres se fait sur un espace public déjà existant.

Elle a été étudiée pour s’adapter à diverses problématiques et lieux sur la planète.  En milieu urbain contraint, le module peut s’empiler sur 6 niveaux. Penser transportable à Haïti pour faire face à des problèmes de submersion, ou ailleurs après les tremblements de terre.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Elle se monte, se démonte et se transporte. L’espace intérieur est dissocié de la structure et peut donc être recréé. C’est un espace minimal pensé pour répondre aux besoins fondamentaux des personnes.

Portrait

Ce sont 6 étudiants de 3ème année de l’école supérieure d’architecture de Toulouse, Vincent Caussignac, Valentine Contant, Anaël Gaillard, Ewan Lornois, Anthony Pradel et Maïlys Sourgen regroupés par ce projet qui ont été primé pour la Maille House. Un petit collectif qui n’avait jamais travaillé à 6 sur un projet, ni réfléchi au sujet de l’habitat d’urgence, d’ailleurs. Tout fut nouveau donc. Eux aussi ont dû entreprendre un gros travail de recherche sur le sujet appuyé par des lectures et  l’aide d’un intervenant brésilien qui fait une thèse sur l’habitat d’urgence et connait les favellas. Et ça a fonctionné!

Collectif maille House
Vincent Caussignac, Valentine Contant, Anaël Gaillard, Ewan Lornois, Anthony Pradel et Maïlys Sourgen photo Valentina Cugusi

« Ça nous a engagé à faire beaucoup de recherches, sur les modes de vie des populations, comment sont organisés les camps…Pour les projets habituels, on se base sur les mœurs européennes mais là c’était multi culturels… » Maïlys Sourgen chargé com du groupe Maille House

Au départ de cette aventure, un cours commun : « penser le bois », un module sur la construction bois, choisi en début d’année qui a structuré les étudiants en groupe de travail. 3 groupes de ce cours s’inscrivent  au concours. Seul un des trois groupes sera primé.

Le après…

Peu importe… Après les lauriers éphémères, les étudiants  s’emparent d’un nouvel objectif : concrétiser, réaliser la maille House… Et la recherche initiée par ce concours continue de prendre forme au sein de l’école de Toulouse.  Les étudiants motivés, encadrés par les profs Yann Josse, et Jean François Delgado et pour assistant Luca Kanyo décident de construire un prototype de ce projet à l’échelle 1. Même le labo de recherche de l’école est mis à contribution.

Les étudiants du cours se structurent autour des gagnants qui deviennent les chefs des lots nécessaires à la construction : électricité, structures, mobiliers….les nouveaux primés animent leurs équipes qui participent à l’élaboration des détails et à la faisabilité de la réalisation. Un ingénieur extérieur est venu donner des conseils…l’équipe cherche des sponsors pour les matériaux et veut que cela soit recyclable et durable. Et peut-être que pour la réalisation …les compagnons?…  l’aventure continue…

Et le collectif après ce projet que devient-il ? En fin d’année le groupe explosera (ou pas?) car certains partent continuer leurs études  à l’étranger…à suivre.

En attendant le prototype s’élabore…

Mais au fait…

…Quel a été le truc le plus terriblement satisfaisant de ce concours pour vous, hormis le prix bien sûr?

« Le module…, l’invention,… la structure temporaire et pérenne dans le temps. »

« Toujours agréable d’apporter sa pierre à l’édifice et que cela serve à d’autres pour mener une réflexion pour pousser plus loin. »

En fait c’est plus une question d’« enrichissement plutôt que de fierté. « 

Et là où cela ne vous semble pas assez abouti… ce qu’il a manqué au projet faute de temps?

« La vie en communauté. A la base, on voulait réunir les gens par la toiture…la vie en communauté à pousser… les espaces communs et le lien avec les villes dans lesquels ses habitats seraient implantés. » Collectif Maille House

pour les curieux…

La Fondation des Amis de Médecins du Monde …LA..et le concours ICI (en bas de page)

Héloise Fontaine… Contact ICI… ses sources : la lecture « De Baraque en Baraque » de Cendrine Bonaami Redler

Le collectif Maille House … Contact maillehouse.archi@gmail.com

 

20160129_182324
Sir Richard Rogers © FP-Suntrap
Publicités
1er Concours habitat urgence de la Fondation des Amis de Médecins du Monde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s