Le voyage à Marseille

Premier WE d’octobre, départ en TGV direction Marseille.

Les wagons débordent de nomades rentrant chez eux, de motivés par l’aventure en région, de passagers transitant presque incognito… et nous, les quelques membres d’une association descendant à Marseille en quête d’architecture, d’urbanisme à visiter … condition éxigée : »frugalité ».

4h plus tard, l’arrivée en gare : « Marseille, Ma…les cor…dances…. ».

Une première pause au café situé en bas des escaliers de la gare St Charles…le repos avant l’effort, la collation et le repas avant le début de la BIG (rien à voir avec l’agence du même nom) randonnée à travers Marseille. Ça ne rigole pas, le programme est chargé et les chaussures adéquates sont conseillées. Ca sent le plan « touristique chronométré »mais ça c’est juste une impression car n’oublions pas que nous sommes à Marseille … on aprrréccie!

Sortie du café où tout est fait maison… Sensation de manque… l’accent ?…Mais il parait que plus personne ne l’a…il parait!

Et direction la Belle de mai…

De manière générale, je fais plutôt partie du peloton de queue là où ça papote, ça regarde le paysage, ça s’arrête, ça prend le temps…tous ces petits instants contemplatifs qui ont tendance parfois à se perdre dans les rythmes effrénés des objectifs à atteindre… la rentabilité jouerait-elle contre l’humain?… méditation du moment.

La Belle de Mai, ce sont les anciennes friches de cette usine de Tabac produisant la fameuse « gitane » que certains ont connu, maintenant reconverties en espaces de création, multi…

Une balade au travers de ces espaces immenses intérieurs et extérieurs…fatalement vient LA question de la transposition du lieu en plein Paris avec vue …sur ? … la mer n’est pas à coté… subsiste une marée de toits et de totems…la possibilité de contempler l’horizon, d’être un navigateur scrutant le lointain.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

« Je me ferais bien un petit loft/atelier là-dedans moi! »

En attendant que ce rêve devienne réalité, voici quelques éclaircissement sur la friche Belle de Mai qui ont été fournis lors de la visite par Thomas Poisson, le Responsable Immobilier et Aménagement de la Friche Belle de Mai.

Le début expose l’ensemble de la belle de Mai puis vient la visite qui commence par les grands plateaux libres puis se continue par la visite de la salle de spectacle pour se terminer à l’extérieur un peu venteux près du site du futur projet de logement social participatif et de résidence étudiants.

En savoir plus sur la fricheICI

Logement participatif : habiter la friche …LA

Plus loin, non loin, un détour … par le Mucem …

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Mucem?

Celui conçu et réalisé par l’agence Corinne Vezzoni et associés. La visite est prévue avec Pascal Laporte, un des associés de l’agence qui nous accueille pour nous expliquer le projet :

Et la fiche technique du Mucem

Centre de Conservation et de ressources du Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée de la ville de Marseille

Maîtrise d’ouvrage : Ministère de la culture et de la communication, ICADE
Maîtrise d’œuvre associée : AURA, A. Jolivet, architecte direction de chantier

Concours en 2004  Livraison en 2012

Coût prévisionnel : 13,2 millions d’euros HT
Coût travaux : 15 millions d’euros HT
Surface : 13.033m²

Site de l’agence C Vezzoni et associés … ICI

Site du Mucem … LA

L’interlude inévitable…

s’installa juste après la visite du Mucem…le gros blanc d’ hésitation pour partir au prochain rendez-vous…Le RDV est loin, les visites sont intéressantes et naturellement le timing dé-rap-e…Bien que le RDV soit pris avec le grand ponte de la jeune filiale bois de Nexity, Ywood qui s’est fait une joie de rencontrer cette bande hétéroclite de gens s’intéressant au bois un vendredi après la fermeture des bureaux….

 

Les bureaux sont installés dans un bâtiment tout bois conçu par l’agence Carta dans l’ilot des « docks libres »… Du coup une grave question se pose …Serons-nous à la hauteur de ce programme exigeant?  … nous avons même réussi à suivre épuisé, le pitch bien rodé de notre interlocuteur…

Ywood filiale de Nexity…LA

Agence Carta …ICI

Les docks libres et l’immeuble bureau…en savoir plus

Après l’esprit… Le ventre! Ce n’était pas l’heure de la sieste mais le passage obligé de l’apéro avec vue sur le port suivi d’un diner dans un resto familial avec rouget grillé…une odeur du midi!

Le jour d’après…

Le lendemain débute par la visite d’une construction tout bois encore en chantier.

Un programme mixte : cabinet médical en rez de chaussée et bureaux et logements aux étages. Puis, malgré la pluie et les intempéries annoncés, direction la partie Euromed1 pour un périple tout à pied. Pour accéder aux nouveaux quartiers, nous longeons et admirons les différentes opérations de F. Pouillon, « The Master 20ème siècle of the Stone »(*) dans le quartier du Vieux port… »tiens deux appartements sont à vendre »…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

…Puis, affrontement des éléments en abordant le Mucem celui de Rudy Ricciotti : un brrras-le-corps avec l’espace et le vent !  Un vent « à décorner les bœufs! »  Expression imagée de nos aïeux qui, d’ailleurs, n’a rien à envier au discours de météo marine au Force au nombre incontrôlable et insondable.

Une balade sur le Fort St Jean en suivant les chemins de garde et les jardins aux plantes méditerranéennes, tapissantes odorantes, sous un vent intense fait penser un temps que la Bretagne et Marseille ne sont pas si éloignées que ça! Et enfin, le grand moment ombilical symbolisé par la passerelle qui relie le Mucem au Fort, le bateau à la terre. Moi qui était frustrée de ne pas voir la mer…ce réflexe d’enfant qui lorsqu’on lui disait « on va à la mer » n’arrêtait pas de demander à ses parents « elle est où la mer » une promesse qui avait l’obligation de devenir réalité. Depuis mon arrivée à Marseille, je cherchais au travers de ces parcours une vue un point de mer qui me rassure…Et là, enfin! Ricciotti, malgré lui, exauçait mon souhait.

La mer!

Pour la rejoindre depuis la terrasse du Mucem, nous dégringolons le long de cette rampe qui s’enroule autour du bâtiment tantôt en mode sécurisant miroitant et bling bling, tantôt en mode insécurisant transparent, vertigineux…Je tente une interprétation : kitch et vertige? Argent et Abime? Sécurité de l’argent et vertige de la transparence?… je sèche!

En bas, face à la mer, nous prenons la direction du quartier Euromed1 …passage devant le bâtiment de Boeri la villa méditerranée …pluie, pluie …vent, vent

D’un commun accord voulant déserter ce navire (temps) qui prend l’eau (et le vent) de toute part… le groupe se disperse éclaté en plusieurs radeaux. Chacun prend une direction différente…Je décide avec une autre d’aller visiter La vieille Charité… Un lieu incroyable avec sa chapelle amarrée au centre de la cour faisant penser au Tempietto de Bramante à Rome, en plus grand, aux proportions différentes. Une odeur d’Italie. Les expos temporaires étaient terminées depuis quelques jours. Ne reste que les permanentes …des petits bijoux d’expositions!  Egypte, Mexique, Océanie (+infos). Un très bel endroit dans la ville.

Mucem …LA

Fort St Jean...Ici

(*) »le maitre 20ème siécle de la pierre » F.Pouillon … en savoir plus

La vieille Charité …encore LA

La villa méditerranée..ICI

Le grand tour…

Le programme du lendemain prévoit une grande balade dans… autour… de Marseille… accompagné par un des fondateurs du GR2013, Nicolas Memain excursioniste urbain de l’association  buveur d’être.

« Le GR 2013 est le premier sentier de grande randonnée de Pays explorant le milieu périurbain. Il est long de 365 km et traverse 38 communes. Il a été conçu et tracé avec des « artistes-marcheurs » pour Marseille-Provence 2013 capitale européenne de la culture comme « un musée en plein air » où « l’œuvre serait le chemin ». » extrait site hôtel du Nord/GR2013

Nous avons parcouru depuis la station de métro,  les traces historiques des quartiers existants traces industrielles mélées d’habitat, socle du futur Euromed2,  découvert ses premières constructions en chantier, sommes passés au travers du marché aux puces, avons traversé les anciens villages agglomérés à la ville de Marseille au fil du temps, longé les crêtes surplombant la mer et parsemées d’anciennes constructions bourgeoises, écouté les histoires de construction de bateaux, d’industries, sommes descendus pour longer l’autoroute du littoral, grimpé pour rejoindre la crête… pendant 5 à 6 h, puis après la halte déjeunée sur une colline, au milieu de 3 tours de logements des années 60 faisant face à la mer nous avons terminé le préiple par un panorama sur le grand paysage montrant les évolutions urbaines contemporaines de cette grande agglomération.

Extrait :

Nicolas Memain …site des guides GR2013

Euromed2 …LA ou encore LA

Avant de partir…

Lundi fut la journée sans. Hier en fin d’après-midi, les autres avaient déserté et le calme avait pris place. Ce lundi presque unique rescapée de ce périple groupé rejoint par une autre déserteuse, nous avons prévu d’aller à la cité radieuse …passage à Marseille oblige! Chose faite, le matin.

Après une tentative de s’incruster à un groupe de visiteurs allemands aux cheveux blancs qui avaient réservé la visite guidée des appartements nous nous sommes consolées en nous restaurant sur le balcon du « ventre de l’architecte » en pleine matinée ensoleillée!

L’aprèm, je visite enfin  Euromed1 détour par le Frac de Kuma bijou de proportion et d’échelle au milieu d’un quartier de bureaux improbables et insipides, les Docks et son ponton belvédère sur la mer, belle échappée vers l’horizon. Enfin je parcours un projet d’aménagement d’ilot que j’avais eu la chance de concevoir en phase concours pour une agence connue. L’ilot devait être ouvert sur le quartier; ses cheminements internes étaient libres et pour moi, le travail avec l’horizon et les vues sur la mer dans ces parcours étaient étudiés. Les grilles étaient là…résidentialisation et sécurité dans les normes!

La cité radieuse…LA

Euromed1 …ICI

les docks…Ici

Le frac…LA

Kengo Kuma …son site

Le soleil de cette journée, il fallait l’éclipser et prendre d’autres voies… la destination retour… Paris.

Un grand merci à Annie Bériat pour le choix des parcours sur Marseille

Publicités
Le voyage à Marseille

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s