Carton à dessin …feuille 59

Pour ce dessin très psychédélique …année 70

un indice : une vue du dessus  … un plan donc.

De belles couleurs saturées et cela ne vous rappelle rien…

 Model

De vrais architectes …dans un pays voisin.

Il se peut que le nom des architectes vous échappe  et donc le projet aussi … il se peut que vous ne soyez pas patients …quelques jours pour avoir la réponse.

Réponse :

Il s’agit de la représentation du toit de la Factory de Merida en Espagne dédiée aux jeunes communautés et réalisée en 2011 par Jose Selgas et Lucia Cano, architectes du nouveau pavillon 2015 de la Serpentine Gallery à Londres. (ici) ou (la)

La Factory « … a toute l’énergie joyeuse et le charme capricieux de gribouillage au crayon d’un enfant. »O. Wainwright The Guardian

Skatepark, mur d’escalade, Internet haut débit, Modding, Tuning, Modeling, Graffiti, art urbain, théâtre de rue, funambules, activités de cirque, art vidéo, musique électronique, acrobaties, Arts du spectacle, Manga, Parkour, arts audiovisuels, danse contemporaine, Funk et Hip Hop, Dance Hall et MACC ( performances de body art contemporaine) sont les activités actuelles regroupées à la Factory de Merida.

Le bâtiment est conçu comme une grande canopée ouverte sur la ville pour rassembler tous ceux qui ont besoin de s’y abriter. Cette canopée est soutenue par une série d’éléments verticaux de forme ovoïde abritant les différentes fonctions demandées. Ces modules sont indépendants et peuvent être utilisés séparément avec une autonomie totale, sous la responsabilité du mouvement Factory

Les activités qui s’y déroulent sont protégées de la pluie et du soleil par la grande canopée, agissant comme un épais coussin de 1m qui assure la régulation thermique. Il s’avère inutile d’utiliser l’air conditionné.

Le toit est conçu comme un nuage de lumière et de protection. Il est translucide et est réalisé comme le reste des bâtiments de la Factory avec une structure en maillage tridimensionnel. Cette canopée repose sur des poteaux en acier placés au pourtour des constructions ovoïdes. L’ensemble du complexe s’appuie sur un sous-sol de cinq pieds de haut pour que la base historique romaine sensible de la ville de Mérida soit préservée.

L’agence Selgas Cano travaille autour de la transparence avec notamment des recherches sur les reflets, la légereté et la pesanteur, la présence, la couleur.

Photos de © Roland Halbe

Site de l’agence Selgas Cano…ICI

Publicités
Carton à dessin …feuille 59

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s