Des nouvelles de Saclay sur un plateau

Saga de plateau…

…ou la présentation part 2 du futur bâtiment Centrale Supelec à Saclay par Rem Koolhass et son équipe. (rappel part 1)

Unesco un mardi soir …

« Enlever vos manteaux et vos vestes cela ira plus vite. » passage vigie pirate cadré par un grand balaise qui claironne à l’entrée. Le public s’aventure dans les immenses couloirs de l’Unesco béton brut aux proportions cinémascope pour rentrer dans la grande salle de conférence de Luigi Nervi au format papier plié.

Un type sonne l’heure en éclatant en applaudissement…le show must go on.

Hervé Biausser prend la parole …compilation d’éloges pour la fusion entre supélec et école centrale. Les mots raisonnent dans le hall jusqu’au larsen : …ingénieurs très haut niveau…rayonner, ambition, mondial, … identités, valeurs saint-simoniennes,… innover, flexibilité, ouverture…un campus à l’américaine qui sert une ambition internationale…pour conclure sur la liste des partenaires et des mécènes, des participants…

le Fablab présenté par Ellen van Loon

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après sa brève synthèse du contexte existant du plateau et son argumentation du bien fondé de ce projet à Saclay, je me surprend à penser qu’en fait : « Saclay c’est super car il y a du vert!!! »

On apprend aussi que Saclay est un lieu où les constructions existantes d’écoles et de recherches sont éparpillées et que l’ambition est de créer une dimension urbaine par un plan d’ensemble…au milieu de la campagne. Puis arrive la description du futur Fablab avec l’explication du parti urbain des projets de centrale supélec . La connexion directe entre le bâtiment ancien de Supélec et l’emplacement futur du métro crée un tracé en diagonale le long duquel s’accrochent les bâtiments neufs du Fablab et du Kluster selon la trame prévue du plan d’ensemble. Le Fablab est un grand bâtiment, une boite avec des « clusters » ou blocs et 3 « centres » ou places… un bâtiment qui malgré la végétation environnante est tourné vers l’intérieur. Les circulations sont l’occasion de mises en scène urbaines intérieures sous plafond zénitalement éclairé …la rue de Le Corbu est toujours d’actualité. Et comme dit R. Koolhass sont but est de trouver une autre forme de campus que celui américain ouvert vers l’extérieur.

Mike Guyer et le Kluster

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Même parti pris pour ce Kluster tourné vers l’intérieur…Une architecture de grand hangar hyper sophistiqué où tout se joue en mode introversion… de grands vides intérieurs à aménager en mode convivialité étudiante, des espaces de cours, de recherche jouant de la transparence avec les circulations et pour l’extérieur, des façades colorées en céramique au rythme répétitif de pleins et de vides. La couleur délimite les volumétries.

Et pendant ce temps mon voisin à ma gauche compte les moutons… Au nom de Rem Koolhass son corps se redresse sur son siège prêt à l’écoute.

Rem Koolhass: les intentions…

Les objectifs sont affichés…la course des campus et des universités pour être dans la liste des meilleurs enseignements mondiaux. La loi de la compétitivité attractive.

…De la justification par la comparaison de Silicon Valley avec Saclay:

Pour Silicon Valley, R. Koolhass nous démontre un manque évident de planification, ou planification très très light dès l’origine, le « laisser faire » américain… un manque d’architecture aussi …. Quoique depuis quelques projets, l’objet architectural prend le dessus notamment, par exemple, avec le siège de Apple par Foster and Partners et le campus Facebook imaginé par  Frank Gehry  …mais en fait, la préoccupation essentielle de ces nouveaux lieux selon R. Koolhaas n’est pas l’architecture mais plutôt l’ambiance « fun » d’y travailler, d’y aller. Tout est basé sur le mode « fun »… Ce qui n’est pas le cas à Saclay?! (#humour fun…je m’égare!)

…Au constat du modèle ville nouvelle français.

(Avertissement : les propos de R. Koolhass sur les villes nouvelles étaient très tentants à la grosse simplification, à la prise de raccourci …Un peu comme un plan de ville nouvelle…#humour vache…je m’égare encore!)

Le Corbu avec le plan voisin est à l’origine de ses nouveaux modèles de ville à la campagne et en définitive il nous a refilé l’allergie des villes nouvelles. Dès 68 l’archi moderne devient rédhibitoire pour tous et fait place au mouvement post-mod. À partir de là, les intentions modernes viennent d’élans et de convictions individuels. Il reste quand même cette allergie de ville nouvelle à la campagne qui perdure avec plus ou moins de bonheur, même si dans les années 80/90 une nouvelle tentative de renouer avec le modèle ville à la campagne a été recherché. R Koolhass tenterait-il de nous réconcilier avec le concept de ville nouvelle par sa proposition?

Débat :

Q : la nature est extérieure au bâtiment, contraire au campus américain.

RK : »C’est une question d’échelle…imaginer le campus différemment, pas nous baser sur l’échelle 19ème siècle, c’est une échelle tout à fait autre. »

Q : En plus du métro, le transport est intégré comment?

EVL  : « des bus qui font la connexion avec Paris. Une optimisation des transports publics. Avec des systèmes publics de locations de vélo, j’espère. »

Q : Ce campus est-ce une expérimentation d’une ville nouvelle?

EVL : « Vous avez la nature beaucoup d’espaces, si vous comparez avec Paris… C’est l’endroit où il faut être!… rempli de qualité. »

Q : Est ce que l’école pourrait bouger, s’en aller, et est ce que les bâtiments sont prévus pour s’adapter a un nouveau programme?

RK : « Le bâtiment peuvent être utiliser différement. Il ne faut pas programmer cette idée de changement, c’est plus facile si l’architecte l’ignore. » 

En savoir plus sur Paris Saclay …ICI

L’agence OMA de R. Koolhass qu’on ne présente plus …LA

L’école Centrale Supélec …LA et ICI

Visiter l’UNESCO …encore LA

*NDR : Non ce ne sont pas vos lunettes ou vos yeux qui sont défaillants…car les photos pour la plupart sont malheureusement troubles…Ceci est du à de gros  problèmes techniques rencontrés sur place.

Publicités
Des nouvelles de Saclay sur un plateau

Une réflexion sur “Des nouvelles de Saclay sur un plateau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s