Une semaine…pleine de bleus

Cette semaine…

J’ai eu cette drôle de sensation d’assister au propre délitement de ma profession… ou à sa disparition dans la grande soupe actuelle.

Il y a eu cette remise de prix (1) en comité restreint. Pas de fête cette année juste un échange professionnel entre « avertis ». Donc pas de visibilité de la profession au moment où elle en a le plus besoin!

Et ce trophée remporté par une équipe (2) qui travaille pour la promotion privée, pour une grande marque de Luxe. Là où se trouve le pouvoir financier actuellement, là aussi où les structures sont adaptées pour répondre à des objets consommables à court terme  …encore un reflet de la société dans laquelle nous sommes …Des objets architecturaux, purs produits faits par des experts d’espaces commerciaux de luxe.

revoirparis@suntrapviollet01@suntrap

Il y a eu aussi…

Des expos (3) où le premier rôle est donné à l' »ouverture vers d’autres formes d’expression ». L’art de trouver un mélange « audacieux » qui fera « aimer » « comprendre » l’architecture.  Et où il n’est question que dans un coin très loin en marge de l’expo…d’architecture. Combien de fois faut-il bannir pour montrer, combien de fois faut-il enlever pour faire croire que l’on va améliorer? Ou à force de mélanger il restera quoi?  Le débat est porté ailleurs et personne ne le voit?

Il a aussi ce signal dans la ville (4) qui n’en finit pas d’être porté à la question, à la demande. Comme un symbole, une volonté de retrouver une puissance de l’architecture au sein de notre société. Il était un temps ou l’architecture était impulsée par les programmes de l’état. Cela est devenu tabou pour raison financière! Que faisons-nous alors? Quelle est la solution?

Je connais des architectes qui font actuellement autre chose pour survivre, pour continuer, ou pour tout simplement ne pas finir dans la soupe actuelle, des Fins de droit salariés aux agences qui ferment. J’ai souvent eu envie d’arrêter à chaque crise de l’architecture et j’en ai vécu 2 celle-ci est la 3ème. Et j’ai fini par comprendre que l’architecture est intégrée à moi, malgré moi…comme une puce vitale!

Alors aujourd’hui, je ne comprends pas ! Ce délitement de ce métier incroyable et beau. La colère fait place à la tristesse.

Et il y a eu…des pistes

…comme autant d’énergies nouvelles, de vraies inventivités…des pistes que l’on peut emprunter ou pas … des optimismes qui poussent à trouver d’autres voies.

J’ai assisté  à la conférence à l’Arsenal en support de l’expo « matières grises » avec Encore Heureux, Superuse et Rotor des agences pleines d’énergie qui explorent d’autres pistes pour les architectes et l’architecture…avec les moyens qu’ils ont actuellement de vide sur les questions qu’ils posent.

Un colloque a été organisé le WE dernier à la maison d’archi IDF avec l’ordre régional sur l’habitat participatif …La question de l’architecte comme lien social …d’autres voies à suivre, à explorer pour reconstruire l’architecte et l’architecture.

Et c’est dit…

Il existe d’autres choix possibles…avec beaucoup d’énergie et une volonté d’ouverture à de nouvelles idées. Des champs à inventer…Il manque juste une impulsion, de l’énergie …pour avancer.

viollet00@suntrap

(1) Equerre d’argent Le moniteur

(2) RDAI Architecture pour Hermés

(3) Viollet-Le-duc et revoir Paris

(4) Tour Triangle De Herzog et de Meuron

 

 

 

 

Publicités
Une semaine…pleine de bleus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s