Biennale Venise – Clap 1 …

Prefazione…

Besoin de 2 jours pour faire toute la biennale ? Pas de problème !

Le truc c’est que forcement on y croit jusqu’au bout…mais malheureusement avec ce genre de timing (NDR : déroulement des opérations), il faudra nécessairement faire des choix … personnels mais aussi  indépendants de notre propre volonté…le fameux dépassement du temps d’ouverture des lieux!… Mais comme en général les personnes sont têtues et pensent qu’elles vont y arriver …La méthode Couet fait encore beaucoup de ravage chez les entrepreneurs de tout poil! (je peux le faire, je peux le faire…) elles préfèrent croire qu’elles vont tenir les délais et arriver à tout voir… Que nennnni!

bien-kool@suntrap

Mais revenons au propos de cette biennale pour éviter de perdre ce temps précieux qu’en un temps il paraissait plus abondant. Ne citons en passant qu’un des illustres architectes de Venise A. Palladio et la  construction de la basilique San Giorgio Maggiore qui a duré plus d’un siècle et qui a été finie par un autre!

Encore une fois…ceci est une perte de temps indigne de notre temps si besogneux!…et/ou si productif.

Enfin La biennale…

Le thème de cette biennale d’architecture 2014 est Fundamentals « Absorbing Modernity 1914-2014 ».

Autrement dit, en ce siècle de bouleversement, il est question de montrer cette modernité  intégrée ou pas dans le monde et notamment par les différents pays participants à cette biennale d’architecture.

« Pour la première fois, les pavillons nationaux sont invités à répondre sur un thème unique.  65 pays sont représentés sur les sites de l’Arsenal, du Giardini et dans toute la ville de Venise. Ces pays examinent les moments clefs d’un siècle de modernisation. Les présentations commencent à révéler comment cultures matérielles et environnements politiques divers ont transformé une modernité générique en spécificité locale. Les pays participants montrent, chacun à leur manière, un éclatement radical des modernités dans un siècle où le processus d’homogénéisation de la mondialisation semble être le maître mot … »Rem Koolhaas commissaire de la biennale

Que l’on décide de choisir de commencer par tel site ou tel autre de la biennale, chaque lieu présente une expo conséquente et  importante, sorte de synthèse/présentation sur le thème, complétée par les présentations des pavillons de chaque pays.

A l’Arsenal …

bien-ars01

Monditalia ouvre le parcours sur le site de l’arsenal. 41 thèmes sont abordés dans le grand hall de la corderie. Le choix de l’Italie est vu par R. Koolhass comme pays « fondamentals »…le berceau de l’architecture ? Et qui dans son unicité partage certaines de ses problématiques avec d’autres pays dans le monde.

 

Le point de départ synthétise des données chiffrées sur la profession dans le monde. Puis la porte illuminée ouvre sur la grande expo de la corderie.

Difficile de résumer ce qui est exposé dans la corderie. Les différents thèmes sont autant d’ilots de réflexions avec comme  fil conducteur, l’Italie… un voile partage l’espace en deux d’un coté les thèmes de l’autre des films cinématographiques italiens ou se déroulant en Italie projetés sur grands écrans faisant écho aux thèmes.

« …certains aspects de la situation en Italie sont recueillis et présentés sous quarante projets de recherche menés sous la direction de Rem (Koolhass), pour nous rappeler  la complexité de cette réalité sans complaisance ni préjugé, qui est paradigmatique de ce qui se passe ailleurs dans le monde. Une réalité dans laquelle les problèmes mis en relation non seulement ne doit pas être refusée ou cachée, mais doit être délibérément appréhendée comme sources de régénération et donc aussi comme points de référence pour l’architecture. »Paolo Baratta Président de la Biennale de Venise

Cet exposé riche et dense sur  l’Italie donne envi d’une présentation des recherches sur l’état actuel en France, un scan actuel… serait très intéressant et enrichissant. Même si Monditalia fait écho  à certaines de nos problématiques comme le patrimoine …conservation et tourisme, patrimoine du 20ème oublié et abandonné,…comme les limites, frontières, émigration…comme la diffusion :  transmission des idées, partage, flux…Certains thèmes abordés restent plus spécifiques, plus visibles en Italie…Cinecitta, le premier site du G8 commandé par S. Berlusconi et abandonné pour un autre (la Magdalena), la maffia … (+ d’info) ou

En sortant de la Corderie, le fil de la visite aborde les pavillons de pays.

Traverser le pavillon du Maroc séparé en deux par l’allée centrale. Et s’arrêter pour s’approcher d’un côté du passé et de l’autre du devenir possible. Marcher dans le sable pour regarder de plus près de belles maquettes, blanches immatérielles pour le passé et colorées par la matière …pour le futur projeté.  (+ d’info)

Plus loin, la Croatie revendique un inventaire suspendu, riche et intéressant par éléments échelonnés dans le temps sous forme de maquette, photos…(Commissioner/Curator: Karin Serman.)

L’exemple du pavillon de la Lettonie au thème « unwritten »est surprenant, comme un livre ouvert aux pages éclatées…Une collection qui se fait au fur et à mesure à travers le pays. Un inventaire neuf de cette période après-guerre à élaborer, à mettre en lumière…à écrire. (Commissioner: Juris Poga. Curator: NRJA (Uldis Lukševics, Linda Leitane – Šmidberga, Zigmars Jauja, Ivars Veinbergs, Martinš Rusinš).)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au fond de l’artillerie, la République du Mozambique expose de grands panneaux chronologiques qui nous montrent en image  les disparités entre l’habitat vernaculaire, les bâtiments d’états érigés dans le pays et les bâtiments construits ailleurs dans les pays occidentaux. Un constat d’absorption et de non absorption…(Commissioner: Joel Matias Libombo. Curator: José Forjaz.)

Dans la salle d’armes, le Mexique rappelle ses créations assimilant les apports du mouvement moderne avec sa propre culture amérindienne. (Commissioner: Maria Margarita Segarra Lagunes.Curators: Julio Gaeta, Luby Springall.)

« No renuncio al principio […]de una nueva cultura et un nuevo sentido de vida universal en el que se van diluyendo cada vez más y más los rasgos característicos de las naciones » Augusto H. Alvarez arquitecto (1967)

Les Emirats Arabes Unis à l’histoire moderne récente exposent la chronologie d’un développement rapide où la modernité fait partie intégrante du processus. Des bâtiments construits par des architectes étrangers pour la plupart … un process local en devenir avec la jeune école d’architecture. (Commissioner: Salama bint Hamdan Al Nahyan Foundation. Curator: Michele Bambling.)

«Il n’y a pas eu de rejet et la modernité a été perçue dès le début comme un moyen d’améliorer la vie quotidienne», Michèle Bambling commissaire de l’exposition.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’Argentine quand à elle, regarde son histoire moderne au travers de son vécu par l’outil cinématographique.  Elle pose la question de cette absorption au travers de son cinéma. D’un côté la modernité qui a été construite durant ce siècle qu’elle se propose de qualifier d’idéal (venant des idées et des idéologies) et ce qui a été assimilé de cette modernité est donné à voir par le cinéma (réel). Une inversion de la signification habituelle de ces deux sujets. En effet le cinéma représente en général la fiction et les bâtiments construits la réalité. Mais cette possible confusion qui peut faire tourner la tête est vite rectifiée dans le confort des sièges AA…(Commissioner: Magdalena Faillace.Curators: Emilio Rivoira, Juan Fontana.)

Et le Pérou aborde ses problématiques de développement urbains anarchiques dus aux flux de migration vers les grandes villes…Comment créer une matrice pour cristalliser et amorcer une dynamique d’urbanité. En misant sur une impulsion donnée, une première modélisation de quartiers modernes, le Pérou a su créé un développement urbain durable. (Commissioner: José Orrego Herrera. Curator: Sharif S. Kahatt.)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

… d’autres articles ailleurs…ici, la

… a suivre…Giardini

 

 

 

 

 

 

Publicités
Biennale Venise – Clap 1 …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s