Des expos archi estivales

L’ expo « réenchantez le monde » à la cité de l’archi qui se déroule du  21 mai 2014 au 06 octobre 2014 est une explosion de cubes et de couleurs feu d’artifice démontrant que l’architecture c’est aussi un bon moyen de féderer de belles énergies autour d’un futur batiment.

En sous titre , une exposition présentant les 40 lauréats (2007-2014) du Global Award for Sustainable Architecture.

Des démarches atypiques qui interrogent sur l’univers des possibles dans la fabrication de l’architecture et du cadre de vie des êtres humains.

Construire devient  un processus qui engendre d’autres éléments imprévus … C’est une des leçons de cette expo ou se cottoie plusieurs architectes de différents continents qui ont ensemble, séparement, l’idée de faire, de créer avec les futurs habitants, les futurs utilisateurs. Le projet de batiment (re)devient le processus qui permet de (re)mettre en place le lien avec l’autre, qui (re)dynamise le lieu (levier économique), qui crée un futur différent et non inéluctablement prédictif. Tour d’horizon…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mais aussi… Les exemples du village de Gando de Francis Kéré, de l’Université de Hangzhou de Wang Shu et Lu Wenyu ou les Maison de Sophie de Patrick Bouchain…et d’autres… Une expo jeu de cubes….Le cube immobile construit des monticules représentant chaque problématique mondiale …Le cube mobile comme un jeu d’enfant se tourne dans tous les sens et raconte des histoires de réalisation. Des histoires qui racontent aussi …« Un plaisir de la matière » et un besoin de « remettre l’architecture a hauteur d’homme et quand elle se construit et quand les gens sont dedans. »

Le cabinet de curiosités …rassemblant des objets qui expliquent

reench8@suntrap

Francis Kéré

« il nous a donné les matériaux qui sont les siens…de la latérite… la terre agricole africaine qui se stérilise…le cauchemar de l’Afrique…matériau pas très performant  il est friable. Par contre il est abondant et il est façonable et si l’architecte adapte le système constructif à ce matériau il devient un matériau d’architecture …il se sert des jarres pour faire des fenêtres… « commissaire de l’expo Marie-Hélène Contal         reench14@suntrap

« C’est souvent comme ça le bureau d’un architecte » commissaire de l’expo Marie-Hélène Contal  

On the other hand (dans l’autre main*) comme on dit outre Manche et Atlantique…

Une architecture du passé récent qui a du mal à prouver sa respectabilité auprès de professionnels et du grand public …Celle des 30 glorieuses …

La nouvelle salle consacrée aux expositions temporaires accueille  un architecte des 30 glorieuses Bernard Zehrfuss. En sous-titre « la poétique de la structure » est la promesse d’entrer dans le monde d’une architecture différente…

Bernard Zehrfuss a créé des bâtiments élégants transcendants la matière. .. des portées incroyables sur de épaisseurs minimales pour donner au mastodonte l’élégance d’une aile pour le CNIT… les poteaux en béton de l‘UNESCO  s’effilent, se torsadent au fur et à mesure qu’ils s’élèvent dans l’espace, défiant l’apeusanteur … ou encore cette paroi pliée comme un paravent en papier japonais pour le bâtiment de la salle des conférences de l’UNESCO.

Un univers aux proportions maitrisées de structure innovante et où la raison fleurte avec la poésie.

Au fil des documents se lit le parcours de cet architecte qui va de la reconstruction de la Tunisie

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Puis se frotte au monde industriel en y ajoutant un regard artistique pour les usines Renault à Flins et l’imprimerie Mame qu’il réalise avec J. Prouvé …passe par la réalisation de logements et grands ensembles.

Puis  participe à la création des bâtiments de l’Unesco  « manifeste imprégné des théories modernes…(qui) repose sur deux concepts majeurs : le fonctionnalisme et l’autonomie de trois bâtiments posés tels de grands objets sur un espace libre. » (+d’info)

zerh10@suntrapzerh11@suntrap

Contribue aux premiers plans d’aménagement du quartier de la Défense …  le « Manhattan à la française » ou il réalisera en collaboration, le CNIT et inventera la première tour signal.

zerh7@suntrapzerh6@suntrapzerh15@suntrap

Ce parcours se termine  par le musée caché dans la colline : le musée de la civilisation gallo romaine de Lyon.

zerh5@suntrapzerh1@suntrap

« Le respect du lieu va jusqu’à l’enfouissement du musée dans la colline : recouverte de terre pour restituer le talus, la construction développe une parfaite stratégie de l’effacement »… »illustration magistrale des recherches de Zehrfuss sur « l’architecture invisible » ce bâtiment est l’exemple même d’une réflexion globale sur le plan, la coupe et la structure. »

L’exposition Bernard Zehrfuss se déroule du 19 juin 2014 au 13 octobre 2014

commissaires C. Desmoulins et C. Bélier. plus d’info ici

* traduction totalement dépendante de l’interprétation de la rédaction.

Publicités
Des expos archi estivales

Une réflexion sur “Des expos archi estivales

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s