Sou Fujimoto aux entretiens

… Presque raté. j’avais oublié l’heure et bien sûr … le monde qui s’était précipité pour écouter cet architecte japonais aux idées …So strange you know…

Je suis arrivée à la cité de l’archi derrière une foule dense de personnes attendant désespérément celui ou celle qui allait partir pour libérer une hypothétique place… On ne sait pas comment cela s’est passé (Vincent, si tu m’entends…)…

je me suis retrouvée assise sur un strapontin…sans casque encore une fois… but I’m so clever you know…et heureeeeusement que Sou Fujimoto a fait sa conférence en anglais… au lieu de japonais! Dans le rush l’oubli du casque…Damned!

Alors voici un morceau de cette conférence que vous aurez l’immense chance de voir en vidéo et vous aurez aussi la possibilité de chercher les erreurs qui se sont glissées dans ce texte…Ça c’est l’effet 2 en 1. La conf et le jeu des x erreurs…Bon si on peut éviter le 2 ?… Quoique après la dernière conf de B. Desmoulins j’aurais tendance à me dire que l’imperfection est une véritable chance et …une valeur à exploiter … mais en faire un plus me semble quelque fois …comment dire… hors propos?

Mais place au dernier architecte en date à avoir affronté la réalisation du pavillon Serpentine à Londres… Sou Fujimoto

J’ai raté le quart d’heure crucial de présentation et donc voici mon début à moi…

Sou Fujimoto est habité par la question de l’entre deux… le between.

L’ entre deux est cet endroit ou les limites se confondent … Un entre deux, ce lieu invisible que Sou Fujimoto rend visible dans ses réalisations.

Il travaille sur ce « between » entre l’architecture et le territoire, entre  l’intérieur et l’extérieur, entre le mobilier et l’architecture, entre la nature et l’architecture. L’interaction entre nous (les êtres humains ou les terriens) et l’espace.

Pavillon Serpentine gallery 2013 : (+)

Pendant l’élaboration du projet, Sou Fujimoto s’est appuyé sur deux questions : comment agir dans ce contexte, au milieu de cette végétation? Le pavillon est construit dans un parc londonien.

Et comment faire de ce pavillon une sculpture tout en respectant sa fonction de café ?

Ici l’extérieur et l’intérieur se mélange. La limite entre les deux est effacée, un entre deux est inventée. Le pavillon est réalisé avec un module simple de 40cm et un double de 80 cm.

« J’ai pensé que les anglais étaient plus grands que les japonais. Donc, il fallait que cela soit plus grand. »Sou Fujimoto

« J’étais venu en automne (plus de feuille sur les arbres) » …et  la présence des troncs et des branches d’arbre l’a inspiré. » Comment faire quelque chose d’aussi complexe? »

Et le résultat fut très complexe … le dessin sur ordinateur était incompréhensible, la maquette a été très longue à réaliser et  ingénieurs et entreprises ont dans un premier temps calculé qu’il fallait deux ans pour le monter. Des solutions ont été trouvées pour réduire le temps  initial à 2 mois. «  Bien sur c’est beau mais c’est tellement fou. » S Fujimoto

« Ça ressemble à un nuage…les gens s’assoient et ils peuvent monter…on peut monter sur le nuage…l’ombre portée crée un sentiment de nuage » Sou Fujimoto

House NA (+)

« Les terrains à Tokyo sont petits : ici 6 m x 6m … des petits espaces avec beaucoup de choses »… les rues japonaises sont denses d’informations concentrés  en un endroit. Cette maison reprend cette idée… beaucoup d’espaces concentrés en un seul endroit.  » Le sol est le mobilier … le sol peut être une table… chaque espace matérialise une fonction ou n’a pas de fonction définie. L’idée était de mettre plusieurs espaces ensembles…flottants dans la maison »

Soho House Spain (+)

Le concept change évolue suivant la culture, le client, le contexte…

Là le matériau est le bois …comme une cabane dans un arbre.

Souk Mirage au Moyen Orient (+)

C’est un projet de centre commercial le long d’une voie de 1.5 km de long. La référence pour la forme vient de l’habitat traditionnel. Le module ici est l’arcade.

Ce n’est pas fermé, il n’y a pas de verre en haut. Un projet fou fait d’ombre et de lumière avec au centre des lacs.

Toilet in the Nature (+)

Le plus petit projet : un WC public pour femme au Japon. Inspiré par une mésaventure vécue dans le désert, de toilette improvisée, il propose de dissocier les éléments…l’intime, le non visible d’un côté et la fonction de l’autre, close dans une limite protégeant du vent et de la pluie… la réalisation est un WC dans une boite en verre au milieu d’un espace naturel végétal entouré d’une clôture de bois assez haute pour échapper aux regards lorsqu’on est assis. « Une expérience différente »

House N (+)

Une maison privée faite de 3 boites : la grande, la moyenne et la petite. La première boite enclos l’espace du terrain, la seconde a ses ouvertures fermées par des vitres, la troisième enclos des espaces intérieurs. Cette maison est à la fois très protégée et très ouverte, très claire.

Puis Sou Fujimoto nous montre le dessin d’un trait épais plein : le mur. Le symbole de cette limite forte entre l’intérieur et l’extérieur. Petit à petit ce trait se pointillise en une série de traits s’éclaircissant de plus en plus : une succession de murs de plus en plus poreux laissant pénétrer les deux espaces délibérément dissociés au début et pratiquement confondu à l’arrivée.

Bibliothèque de Musashino Art University – Tokyo (+) et (+)

L’idée de départ : concevoir une bibliothèque  comme un parcours enclos par un mur continu de livres.  Un seul mur étagère de livres accompagne le lecteur tout le long de son parcours dans la bibliothèque.

En conclusion : « Si vous faites du « between » entre deux éléments vous commencez quelque chose de nouveau. »Sou Fujimoto

« Les frontières entre l’architecture et le territoire, entre  l’intérieur et l’extérieur, entre le mobilier et l’architecture, entre la nature et l’architecture, ce sont des choses à explorer »Sou Fujimoto

Débat :

Q : Pour le pavillon Serpentine pouvez-vous nous parler des cercles? (cercles en verre servant de toit)

S.F. : » « vous devez avoir un toit comme on dit au Japon ». Comment mettre un toit, était un grand sujet. On a eu l’idée des cercles… Ce n’est pas parfait!…Et ce n’était pas évident…Si vous rajoutez quelque chose sur les trames créées, le résultat peut être mauvais ou apporter un plus. »

Q: Parlez-nous des propriétaires de la maison N…Comment vivent-ils dans ce lieu?

S.F. : Ils sont devenus tributaires de la lumière. Ils se lèvent très tôt le matin… La communication avec la nature peut être bien… si vous le voulez.

Q : La trame, quel rôle donnez-vous à la trame dans l’archi?

S.F. : Ce n’est pas le dominant. Cela fait partie d’un tout. Cela fait partie de la structure mais ce n’est pas le dominant…il y a aussi ce que l’on va vivre, les sentiments que le lieu dégage…

Q : Toutes vos constructions sont blanches, pourquoi?

S.F. : je déteste le blanc… je m’échappe du blanc mais il me rattrape…Quelque fois c’est approprié et d’autres pas.

Pour la maison N cela donnait beaucoup de réfléchissement entre les boites… c’était intéressant. Dans chaque projet, je pense « pas de blanc » mais sur certains cela revient… le blanc est magique!

Q : Comment arrivez-vous à la forme finale?

S.F. : C’est une question complexe… sentir l’atmosphère…soit cela parait bien soit ce n’est pas bon… c’est comme la Nature…elle a des raisons mais pas de raison particulière pour être. Cela se situe entre raison et déraison.

Publicités
Sou Fujimoto aux entretiens

2 réflexions sur “Sou Fujimoto aux entretiens

    1. fp dit :

      Moi j’ai bien aimé : rester concentrer pour comprendre les paroles en anglais. Bien souvent, le sens de ce qui est dit, sa subtilité, ecouter dans une autre langue est difficile à traduire lorsqu’on n’est pas interprète ou simplement bi-langue. Mais c’était super de suivre cette conférence en live Merci M’sieur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s