Rencontre avec R.R.

Eh oui passer après les inaugurations de toute sorte lorsque tout le monde est saturé par la grille façon reflet fond de piscine en négatif …passer après les écrits et les images pour encore raconter une histoire sur Rudy Ricciotti … c’est kamikaze

Ric-GM01@suntrap

C’était parti avec des visites de bâtiments de RR … des visites qui étaient prévues bâtiment fini… et ben non … Ce fut bâtiment en chantier …L’art du compromis!

Autre possibilité : aller voir ou plutôt aller écouter le virtuose du phrasé imagé dans une conférence …. Histoire de se faire une idée ! Du coup, pleins d’infos emmagasinées et l’idée de raconter une histoire.

Ça commence par une balade, celle du stade Jean Bouin un samedi après-midi…

Ric-JB02@suntrapRic-JB01@suntrap

Derrière les palissades vertes, une histoire est racontée, celle de l’édification du stade. Des histoires souvent compliquées entre les gens du « quartier » et le projet…Un accueil chez Le Corbu au 7ème étage de la rue Nungesser et Coli et là une nouvelle facette intéressante du stade.

Ric-JB05@suntrap

Hormis, les avantages indéniables de la vue lors de match (et encore!), un effet optique distordant me fait penser, tout d’un coup que l’équipement est posé là comme un OVNI, avec son échelle d’équipement énorme : un effet plutôt écrasant. Du coup, La question  de l’intégration des hors échelles (grands équipements, stades, bâtiments industriels… etc.) dans un contexte urbain d’échelle d’habitat m’est venue à l’esprit… peu prise en compte dans ce cas-là… ne pas chercher le coupable car en l’occurrence, c’est un travail collectif : programmation, projet…etc.

Ric-JB03@suntrapRic-JB04@suntrap

Pourtant,  le rapport d’échelle entre l’équipement et le front bâti existant pour le quidam passant dans la rue est plutôt agréable. Les hauteurs et le traitement avec sa texture béton donne  une proportion, des rapports harmonieux avec l’échelle humaine et les bâtiments existants.

L’autre visite : le centre Aimée Césaire à Gennevilliers.

Ric-AC genne03@suntrapRic-AC genne04@suntrap

Au Luth à  Gennevilliers, certains n’aiment pas les groupes qui viennent visiter leur quartier! Caillassage assuré!

Encore une fois, nous pensions voir une réalisation terminée… ouep!

C’est un travail sur le béton par écorchure en référence à l’artiste de l’Arte Povera, L. Fontana. Des scarifications dans le béton… Une violence matérialisée?

Ric-AC genne02@suntrapRic-AC genne01@suntrap

Ric-Expo@suntrap

Ensuite , j’ai jeté un œil à l’expo en sortant de celle de M. Breuer… hésitante… beaucoup de bonnes critiques sur le net et ailleurs…  la majorité pensait que c’était bien… Mais voyons, quelque chose manquait… oui, c’est ça, son hymne au travail de l’ouvrier, de l’entreprise… J’avais du mal à le voir. Je ne voyais que la matérialisation de son résultat : le coffrage « de l’os de poulet », le pilier en « os de poulet », la poutre en béton façon métal…

J’aurais aimé voir la manière dont, les entreprises, ingénieurs et artisans confondus avaient fabriqué ces objets. Comme T. Ito l’avait montré et expliqué par des photos pour le travail de béton sur la toiture/coque de « la forêt de la méditation »

Et la conférence…

Ric-himself@suntrap

Il est arrivé sur une moto-taxi alors que les grilles étaient encore fermées … et en enlevant son casque, il a remis ses cheveux en place par un mouvement digne des pubs des années 80 sur fond de musique de crooner italien…Ma…ché…

Puis il s’est mis à haranguer les 3, 4 quidams qui étaient là en nous demandant si nous étions intéressés par des huiles essentielles qu’il avait eu a la TV… et dont il n’en avait »… rien à foutre ».

Et c’est là que mon impartialité a complétement basculé… j’ai accepté! Malheur à moi ! Soudoyée par Ricciotti j’ai manqué à mon devoir 😦

(NDR : C’est clair qu’à ce niveau là de transaction,  ce n’est pas du vrai soudoiement … c’est juste du dumping!)

L’assistance a été prévenue dès le départ : « ce n’est pas une conférence sur l’architecture » Ricciotti.

Non, c’était une invitation à découvrir Marseille au travers des photos d’ Olivier Amsellem

Et le florilège de mots et de phrases sur horizon marin a débuté :

« Marseille est une ville à l’Ouest…dans tous les sens du terme… »

« Marseille est  la ville de l’encombrement »

« A Marseille, on ne brûle pas les voitures pour ne pas ressembler à Paris »…

Sur une photo de maison made in Marseille à propos de la toiture en tôle ondulée RR parle de « la schizophrénie identitaire« . Et lorsqu’en fin de conf. est abordé la partie Muceum au travers d’un reportage photos, R.R. s’exclame :

« J’ai inventé une architecture de l’os de poulet…Et ce n’est pas évident croyez moi…Je resterai dans la postérité comme l’inventeur de l’architecture os de poulet… »

Passant du poulet au sexe,  dans le même élan,  il vend sur photo les qualités sexuelles de ses ouvriers musclés travaillant sur le chantier du Muceum, faisant esclafer les 3/4 de l’auditoire…
Pour finir, je ne rivaliserai pas avec RR ne sachant pas manier aussi bien que lui le verbe ou l’architecture … je laisse cela à un autre phénomène…qui à défaut de mot et de construction vous apprendra aussi bien que RR l’art du combat… ou de l’esquive …

Publicités
Rencontre avec R.R.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s