M.Arnaboldi – architecte tessinois

Ah cha… ah cha…. désolée, je suis enrubée.

bon, … alora… Ah oui. Une conférence récente à la SFA, un soir de semaine… un invité : Michele Arnaboldi architecte sévissant dans le Tessin… Et le Tessin, c’est le paysage avant tout et une autre manière de faire de l’architecture loin de nos préoccupations urbaines… quoique! Même en zone montagneuse, l’urbain ou plutôt  la planification urbaine est nécessaire… mais la planification du coté des montagnes tessinoises est semée d’embûches  : absence de vraie culture de la planification, urbanisation sauvage faite par des technocrates … dommage pour le paysage!

 

Michele Arnaboldi  a présenté lors de la conférence 3 projets  : ses débuts de carrière,  sa pratique dans le Tessin : la maison individuelle, et un concours de planification urbaine.

Beaucoup de monde pour cette conférence, un manque de visibilité  des images projetées sur écran malgré la pertinence et l’intérêt des réalisations…Dommage!

Donc, les mots ont été plus forts que les images…pour une fois 🙂 .

Case Katz, Aldesago, Switzerland

La fête des 4 cultures à Neuchâtel … un projet à réaliser dans la ville sur le thème « utopie », 3000 euros de budget, un mois pour créer, un mois pour réaliser, et puis démolir. Hésitation du début, recherche sur la définition du mot « utopie »en architecture … puis une réponse.(dslée pas d’images)

Le Projet de Lugano : un concours.

Le contexte : pas de culture urbanistique, une planification du territoire  faites par  des techniciens de la planification au niveau communal.  Le paysage est morcelé par les politiques urbaines de chaque commune.  Des quartiers développés sauvagement autour de la structure viaire existante.

La réponse : partir du paysage comme vecteur important. Au carrefour des  circulations .. .créer un objet architectural…densifier autour et le long des réseaux existants… garder une transition avec les milieux naturels en  pentes par une bande de parcelles agricoles.

« Chacun pense à ses intérêts communaux et non à la vue globale « .. au niveau de la vallée, ou du territoire qui a souvent une empreinte forte, dépassant les limites communales.

Le projet urbain de Lugano de M. Arnalbodi initié par le canton a été refusé par les municipalités.  « très très difficile de faire des choses au niveau urbanistique » M. Arnalbodi.

la maison?« le programme est toujours le même «  pour M. Arnaboldi,  il rajoute « Si l’on comprend la lumière du lieu, le projet est plus fort ». Enfin quelqu’un qui parle de lumière!!! .

Cas Vignascia; Minusio, Suisse, 2006-07. © Nicola Roman Walbeck, Maya Fritschi

J’ai appris ainsi que bien souvent en architecture on s’occupe de la « lumière publique » plutôt que de la « lumière domestique ».… mais « la lumière de l’espace public est de plus en plus rare ». M. Arnaboldi

Il s’agit bien sûr de lumière naturelle ….  :  » on travaille plus avec la lumière artificielle aujourd’hui… le travail sur la lumière naturelle a un peu disparu. »

De toute façon, les architectes vont devoir malgré tout s’y recoller aux problèmes ou plutôt aux atouts de la lumière naturelle… en faisant preuve de nouvelles ingéniosités…

Cas Vignascia; Minusio, Suisse, 2006-07. © Nicola Roman Walbeck, Maya Fritschi

Et les matériaux…A la question :  Tessin Sud : la brique?… Tessin Nord : le béton?…. M. Arnaboldi répond : « le choix du matériau est lié au lieu… je travaille avec peu de matériaux.. Moi, j’aime bien les projets que l’on ne voit pas . « 

L’agence de M. Arnaboldi ICI

 

Un article en allemand ICI

Publicités
M.Arnaboldi – architecte tessinois

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s