Atelier Kempe Thill, Rotterdam – Entretiens de Chaillot

Les entretiens de Chaillot… la rentrée!

Donc lundi soir c’était au tour de l’agence Kempe Thill de Rotterdam…

Kempe Thill, impossible d’essayer de faire un jeu de mot avec ce nom là… Kempe pour André Kempe, Thill pour Oliver Thill … des Allemands de l’Est échappés au Pays Bas depuis plus de 10 ans… fan de Rem Koolhass et « jouant aux Néerlandais » pendant leur vie d’étudiants en Allemagne … Et…depuis leur installation au Pays Bas retour aux origines :  ils ont découverts ou redécouverts leurs racines  :  Mies Van der Rohe et Schinkel. C’est étrange, j’ai eu ce genre de retour aux sources lorsque j’ai « émigré » en Ile de France… quelque peu différent .. certes…pour moi, les réminiscences furent d’ordre alimentaire … 🙂

Ils travaillent un peu partout en Europe sur des projets de programmes différents …

Alors pourquoi ce sous-titre « Ikea- Classicisme » à leur conférence?

Pour résumer :  Ikéa …le constat d’époque… c’est l’image actuelle, la référence  bon marché du produit vite fait, standardisé, démocratique…l’ autre constat :  une profession en crise…diminution du rôle de l’architecte, profession sous cultivée, … les nouvelles notions : la durabilité? pas d’approche holistique…  une crise d’identité… apparemment grosse et durable….Coup de déprime assurée!!

Et de l’autre coté .. le classicisme? Le rationalisme : travail par prototype, la transcendance de la banalité, l’utilisation du standard pour 95% du projet et pour le 5% restant transcendance par  l’exceptionnel.

« le minimalisme n’est pas un style lorsqu’on travaille sur un projet au budget limité… » Andre Kempe

Une architecture spécifique?  un maître d’ouvrage veut toujours se différencier des autres.. le geste collectif ? pour retrouver le sens du collectif en créant des espaces qui le favorisent.

Bon, c’est pas tout mais ça donne quoi?

La Hiphouse

64 Logements étudiants à Zwolle : 800 euros/m²- studio de 40m²(normes hollandaises)- un projet compact – un choix de grandes baies coulissantes. (plus d’info en anglais ICI)

Le museum Veenhuizen

Rénovation d’un lieu pour en faire un musée… Pas de bâtiment intéressant. Utilisation de la charpente qui était cachée pour créer un espace permettant de faire de ce lieu un musée. A l’extérieur les démolitions ont dégagé des trous, des parties …l’idée a été de trouver une solution pour « combler » ces vides créés,  par des éléments standards. Travail sur la mémoire du lieu, l’identité et sur l’élément standard. ( plus d’info ICI)

Le Podium théâtre à Rotterdam

Une scène à créer pour des activités temporaires … au centre d’une place d’église destructurée où les bâtiments la scindant lui tournent le dos… une réponse :..( encore plus d’info LA)

Centre pour les jeunes à Amsterdam:

Un coût de 1900 euros /m²

Le rez de chaussée est totalement vitré 6m x3,20m et pour la partie supérieure il a fallu trouver une solution économique pour traiter la façade : une  isolation extérieure avec de la mousse de polyuréthane expansé +  peinture – système utilisé dans le port de Rotterdam (plus d’images ICI)

Liszt  Concert Hall

Peu de moyens : 1500euros/m².. le choix, faire un cube et avoir de bonne proportion pour l’acoustique.. une maîtrise de la technique. Des vitrages en accryl : le +,  des vitrages très grands … c’est un matériau utilisé pour les aquariums. Pour l’extérieur : toujours du polyuréthane : « un morceau de tofu »…( plus d’info encore LA)

Publicités
Atelier Kempe Thill, Rotterdam – Entretiens de Chaillot

Une réflexion sur “Atelier Kempe Thill, Rotterdam – Entretiens de Chaillot

  1. Clarisse dit :

    La photo de l’invitation à cette conférence montrait le « Liszt Concert Hall »: très minimaliste, très méditerranéen, très « sizesque ». Une fausse piste?
    Le compte-rendu de la conférence en offre une toute autre interprétation : au lieu du crépis blanchi que l’on imagine, la façade est en mousse isolante peinte. Encore plus fragile? Comment ces bâtiments vieilliront-ils, combien de temps vivront-ils?
    Au fond, peut-être à peine moins que ceux d’un promoteur d’immeubles tertiaires ou d’université reconstruites en PPP… 15 ans?
    Dans cette recherche d’économies constructives et de matériaux moins chers (et moins durables), ils sont bien plus « hollandais » que « Schinkeliens », celui-ci s’inspirant non seulement du style mais aussi de l’éternité des temples grecs, me semble-t-il.
    On n’échappe pas au système économique dans lequel les bâtiments se construisent. Un autre architecte néerlandais, Herman Hertzberger le disait dans une interview des années 80 (je cite de mémoire, c’était dans un numéro de « Techniques et Architectures ») : « Je construis dans un système démocratique : la même somme d’argent est accordée à chaque projet, il n’y a pas plus pour une salle de concert que pour une école. Il y a donc peu d’argent, et quand je dessine une colonne, je ne me demande pas quelle serait la plus belle colonne, mais quelle serait la moins chère ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s