Les hautes formes de Porzamparc

Après son château d’eau de Marne la Vallée, la première réalisation habitée de C. De Porzamparc : les Hautes Formes, fut terminée en 1979…

A l’époque ce fut LA révélation dans le milieu de l’architecture française. Une parcelle urbaine, une réponse urbaine …un morceau de ville.

Comme le souligne Monique Eleeb et Sabri Bendimérad, ce phénomène d’architecture changea bien des façons de repenser la ville et l’immeuble de logement :

« On redécouvre ce que signifie simplement habiter un immeuble sur rue entre voisins.. »

Issu d’un concours lancé par la RIVP et le PAN, les hautes formes furent un projet de 16 000m² à construire sur un terrain difficile en trapèze de 4000 m².: un îlot dense… et une réponse élégante.

Aujourd’hui c’est un quartier de 210 logements sur un terrain en impasse du 13e arrondissement à Paris. Le contexte environnant ? éclectique :  les Olympiades, et divers immeubles à la typologie de barre et de tour,sur dalles ou pas …  la fac de Tolbiac d’Andraut et Parat….la rue de Tolbiac mélange fin du 19 ème parisien et style HBM et autres…

parenthèse pour les amateurs de visites : Ch de Portzamparc a fait quelques réhabilitations/extensions dans le coin : 120 rue du château des rentiers, immeuble en faïence blanche, d’autres en allant vers le boulevard V. Auriol sur la gauche place et rue Nationale.

« …il fallait créer un spectacle architectural intérieur, autre, aéré, lumineux, non claustrophobe, pas écrasé par les 16 à 30 niveaux avoisinants.En ville aussi, la vue c’est la vie : cela veut dire dispositions optiques précises, lumières et reflets, traces des échappées, etc. »  Ch. De Portzamparc ( extrait biblio editions IFA Electa Moniteur 1984)

 

« Ch de Portzamparc ne cherche pas à composer un édifice unitaire mais plutôt à définir un ensemble fait de polarité multiple où sera sensible ce qu’il nomme une critique amoureuse de l’architecture moderne. »

J. Lucan (ref France architecture 1965-1989)

Que dire de plus, je sais que j’ai tout de suite trouvé ce projet incroyable… j’apprécie aussi toujours les architectes qui relient les espaces tout en les différenciant …Ceux qui mènent les personnes de l’inconnu au chez soi d’une manière riche, variée… comme peut le faire d’autres archis comme H. Gaudin ou C. Furet. Des architectes qui tissent et qui relient …tout en étant affirmé dans leur architecture .. comme quoi ….

 un article en complément ICI

Publicités
Les hautes formes de Porzamparc

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s