Eva Samuel – architecte à Paris

La semaine dernière, il y avait le vernissage à la galerie de l’archi. Vous entrez dans l’espace et les murs sont entièrement écrits…Etrange pour un architecte…

Eva Samuel parle sur les murs … elle raconte ce qu’elle sent, ce qu’elle ressent …

.. elle fait du logement aussi.. et faire du logement.. ce n’est pas s’appliquer à faire des cellules, ou des boites plantées là ou là .. non, c’est  écrire des parcelles de ville… pas avec des objets posés là, désolidarisés de leur contexte. De l’architecture objet pour des logements? Moi, je suis pour le lien, lier « l’objet », relier… Eva Samuel c’est ce qu’elle fait, comme d’autres archi… être désolidarisé de tout… quelle question! 😉

Elle lie. Elle crée des lieux dans la ville. Car le logement n’est pas un parallélépipède détaché de tout. Elle aime le lien : les voisins, pourquoi les exclure? ils sont là . Elle n’est pas dans l’isolation à tout prix, elle est dans la multitude des possibles à créer, à favoriser . Et donc tout d’un coup tout devient riche de vie. Le verre se remplit.

La visite rue Hittorf était organisée par la galerie de l’architecture avec E. Samuel… belle initiative privée! le public était divers, comme à chaque fois qu’une visite d’archi est proposée. Et il faisait beau…. Un contrepoint à une exposition de photos, de maquettes et de textes.  Car l’architecture se visite… forcement! On a besoin de voir l’espace, de le ressentir, de le vivre, de le palper. Et réaliser un contrepoint à l’expo avec cette visite est un prolongement évident, une réalité qui devrait toujours exister à toute expo d’archi…!! Dans l’idéal .. bien sûr.

Les logements rue Hittorf, c’est l’histoire d’un endroit dans Paris où il y a des bâtiments à garder et d’autres à démolir… des questions que les architectes et les maîtres d’ouvrage.. les intervenants en général sur ces opérations… se posent : quelle conception? quelles idées à privilégier par rapport au contexte?…

Ici se positionner sur un contexte éclectique (architecture disparate) et très présent (la mairie du X ème):

retrouver une identité propre avec les grandes fenêtres type atelier de la partie existante conservée,

Répondre a une parcelle étroite avec des cours éclairantes desservant et enrichissant la lecture et le vécu des espaces.

Et là, l’évidence d’un travail d’architecte :

des logements traversants et atypiques,

des parties communes éclairées naturellement et un travail sur la couleur pétillante et identifiante des appartements : violet, vert, bleu clair.

l’expo à la galerie de l’archi ici

Publicités
Eva Samuel – architecte à Paris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s