Tschumi – Entretiens de Chaillot

Tschumi, écharpe rouge, signe extérieur d’architecte? ….ou référence à ses folies de la Villette ?

Tschumi pour moi c’est le rationnel! les points, les lignes et la trame pour structurer un espace…. une façon d’aborder l’architecture avec sa tête.. théoricien au départ avant de devenir praticien de l’architecture : époque oblige! et il le dit lui même « difficile de combiner l’esprit critique et de construire  » et au fil du temps le théoricien du début à modifier son champ :  « partir d’une pratique et la théoriser plutôt que l’inverse est aussi intéressant ».

De cette trame, de ces superpositions, de ces couches dont l’exemple le plus significatif est le parc de la Villette, le mouvement en est le contrepoint. De ce rationalisme qui peut sembler terrifiant comme une formule, une équation mathématique,  il rajoute « Le mouvement … c’est l’humain! » et « l’architecture n’existe pas sans le mouvement du corps dans l’espace ». Ouf, on a eu chaud!!

La conférence était structurée autour des  thèmes : espace -mouvement-événement, programme et montage, enveloppe et vecteur, concept-contexte-contenu, formes-concept, déjà en place dans la conférence donnée au Centre Pompidou 1 an plus tôt.

Une réalisation qui m’a plu : le musée de l’Acropole à Athènes. La lumière, les vues, la transparence et le travail en tripartie de l’édifice comme réponse aux 3 préoccupations : le sol (le site archéologique), le ciel (la relation avec le Parthénon) et l’entre deux (le musée). Quelquechose de classique avec une réponse moderne…. Super.

Ensuite, les deux projets d’équipements 1 à Rouen et 1 à Limoges qui sont identiques sauf dans le choix des matériaux me laissent perplexe… Délectation de mauvaise langue : « Tschumi ne s’est pas trop foulé » … Ou alors, c’est le côté jeu d’esprit, le côté goût pour l’abstraction de Tschumi … sans doute! comme un jeu mathématique…. très gratifiant.

Zenith Limoges

Par contre, le résultat en bois à Limoges avec les jeux de lumière est vraiment magique. d’autres photos ICI.

Une personne dans le public a posé une question : « est-ce que vous pensez dès le départ à la transformation de ses réalisations plus tard.., ? en boite de nuit par exemple, pour le musée de l’acropole d’Athènes. »  😉

Moi,( naivement peut être!)  j’ai compris que cette personne inscrivait sa question dans les préoccupations actuelles de développement durable : espace recyclable, transformable en d’autres fonctions, évitant la démolition et tout ce que cela entraîne comme nuisances : destruction de matériaux, émission de CO², énergie demandée …. etc

et Tschumi a répondu :  » oui, effectivement, j’y pense mais on ne peut aller contre ce genre de choses, ce genre d’évolution,  j’aime penser que cela ne sera pas le cas! » . Cette éventualité est prise par lui comme une fatalité et non une donné du programme ou une volonté de l’architecte.

Conclusion : Dialogue impossible ….Les préoccupations des générations se suivent mais ne se ressemblent vraiment pas …..Dommage!

Voir aussi série"les Entretiens de Chaillot" 
Luan Juakin              
"Sitation" Bernard Desmoulins
Vasa J. Perovic, Ljubljana         
agence Grafton architects Dublin
P.Gazeau                          Bernard Khoury
P.L Faloci                        Zhang lei
Publicités
Tschumi – Entretiens de Chaillot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s